En chaque fin d’année, nous nous posons la question de comment s’est déroulée celle-ci, était-elle top ou bof, que c’est-il passé en ces 12 mois, qui ai-je rencontré, qui ai-je perdu ?… Un bilan.

Et on se lance dans les listes de ce qu’on souhaite pour l’année suivante. Arrêter ceci ou cela, faire ceci ou cela, aller là, ne plus aller là, arriver à …

Dans ces moments d’introspective, je voudrais arrêter de réfléchir. J’ai un peu marre des listes, je ne les tiens jamais de toutes les façons, et puis elles me stressent, puisque je les tiens jamais. J’ai remarqué que (toutes) les choses pour moi se mettent à bouger au moment où je dis, ” OK, j’y vais/Je fais, j’en ai tellement envie !” Comme ça, sans liste.

Alors voilà, en 2013 j’ai accompli un projet que j’avais créé de toutes pièces. C’est la première fois de ma vie que j’ai la conscience d’avoir créé… ma vie. J’ai fait des erreurs, j’ai été maladroite, j’ai blessé des personnes, j’ai perdu aussi, je me suis trompée, j’ai fait des mauvais choix, je n’ai pas réussi, j’ai eu peur, j’ai été frustrée, j’ai pleuré. Mais j’ai aussi rit, rougit, gagné ! Oh oui ! J’ai rit ! Et oui, je me suis relevée ! Et oui, je me suis révélée.

Aujourd’hui j’ai mal au dos, je ne devrais pas être devant l’ordinateur, mais demain je risque de me retrouver sans internet, alors je serai en manque. Et je me rattrape, en avance.

Moi, en 2013 j’ai été moi. Et parce qu’il y a eu 2013, qu’à partir de 2014 je serais de plus en plus MOI. Maintenant, je sais que je peux créer mon avenir.

En 2013 mes enfants m’ont vue créer, m’ont soutenue. En 2014, je vais m’inspirer d’elles, de leurs capacités naturelles et personnelles de créer leur avenir.

quote, pensée, citation, Peter Drucker, The Best way to predict the future is to create it, photographe, paris, studio, création, inspiration, foi, determination, métier, professionnel
The Best way to predict the future is to create it. Peter F Drucker

 

J’ai toujours eu une admiration folle pour les gens capables de voir les choses en grand, les visionnaires, ceux qui pensent au delà de leur champ de vision personnelle. Récemment cette citation m’a fait découvrir Peter Drucker, un philosophe de l’économie et l’entreprenariat. Passionnant !

{…}Dans un de ses derniers ouvrages Au-delà du Capitalisme, Drucker bien que restant un farouche défenseur du libre-marché, remet en cause certains aspects du capitalisme. Pour lui, la recherche du gain financier ne devait pas primer sur la création de valeur. Il sera ainsi très critique sur les dirigeants et les investisseurs de start-up pendant la « bulle Internet ». Un de ses travaux les plus controversés porta sur la rémunération : il déclara que le management général ne devrait pas être rémunéré plus de 20 fois la rémunération la plus basse de l’entreprise qu’il dirige. Cela lui créa quelques ennemis dans un milieu des dirigeants plutôt admiratif de son œuvre.

{…} 2/ La connaissance est la seule source qui compte aujourd’hui. Les facteurs de production traditionnels (la terre, le capital, le travail) n’ont pas disparu mais sont passés au second rang.

3/ Appliquée aux tâches que l’on connait, la connaissance devient productivité. Appliquée aux nouvelles tâches, la connaissance devient innovation.

4/ L’innovation c’est la connaissance utilisée pour produire de la nouvelle connaissance.

Sources : Wikipedia et The HyperTaxtual 

Leave A

Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.