Au début c’était la pensée « Je suis contente, j’ai fait du bon boulot ! ». A la seconde suivante je me suis dit « Mais attends, c’est normal de faire du bon boulot, pourquoi ça aurait le mérite d’être signalé ? »

Puis, m’est revenu le souvenir de ce sentiment que j’éprouve avant chaque séance photo – le stress de « Saurais-je rendre cette personne belle sur ses portraits ?! Comment vais-je faire ?! »

NathalieTissier- 303

Parce que, finalement, si vous voulez savoir quelle est mon expérience de photographe de portrait, je vous la livre.

 

Une personne me contacte en me disant J’ai besoin de portraits ou J’ai envie de belles photos de moi. Et c’est là que commence le « faire connaissance ».

 

Chaque personne est différente, à tout point de vue. Certaines m’inspirent tout de suite des idées de poses, de lumières, de couleurs, d’ambiances. Certaines personnes suggèrent, d’autres savent ce qu’elles veulent, d’autres pas du tout. Lors du premier contact c’est à moi de creuser, de questionner, de tâtonner pour arriver à aligner la personnalité de chacun avec une idée photographiquement réalisable.

Je travaille principalement en studio et un studio est par définition un endroit neutre et vierge. Le photographe doit être capable de créer un portrait unique pour chacun de ses clients. Et lorsqu’il m’arrive de travailler dans d’autres lieux, c’est à moi de m’adapter complètement au décor imposé.

Defix-33Defix-8023

Donc, être photographe portraitiste et avoir comme clients des particuliers (par opposition des comédiens, modèles ou autres professionnels), c’est être observateur. De quel côté tombe la mèche de cheveux, quelle ombre jette le nez sur la joue, lequel des deux yeux est le plus fermé, les épaules et le visage, quelles sont leur courbes, tons chauds ou tons froids rendent au mieux l’éclat de du teint…. Le photographe portraitiste doit être patient et pédagogue – expliquer, répéter, donner l’exemple…

MilenaP, photographe, portrait, Paris, Fabien Dedieu, métier

Il doit être technicien – il doit connaître son matériel par cœur, son studio, les formules apprises et oubliées de réflexion de la lumière et la composition du blanc dans un univers d’ondes lumineuses. Avant de travailler sans flash-mètre il faut avoir appris à quoi il sert et comment le f se rapporte aux Joules… (bon, OK, en numérique l’enjeu n’est pas le même mais quand même !) Un photographe ne teste jamais quoi que ce soit avec un client ! Il se débrouille pour faire ses tests en amont et être toujours sûr de lui. Toujours.

MilenaP, portrait, Paris, photographe, studio, professionnel, séance photo, femme

C’est pour toutes ces raisons que, à chaque fois avant un shooting, je stresse. Comme les acteurs avant de sortir sur scène. Oui, pareil !

 

Et c’est pour ces raisons que, oui, je peux dire

« Je suis fière de moi, j’ai fait du bon boulot ! »

C’était hier (enfin, la veille de l’écriture de cet article) et je remercie Fabien qui m’a fait confiance et qui m’a inspirée. Merci à tous mes clients qui me font confiance et qui m’inspirent.

Fetes-2013- 086

Leave A

Comment

Neph'
26 août 2013
J'adore ! Les séances photo avec toi sont très agréables et l'on se retrouve et, mieux encore, on s'aime dans tes photos. En tout cas, ce fut mon expérience ors de notre séance photo.
Répondre
Jannick
26 août 2013
J'avais beaucoup d'appréhension lorsque je suis venue voir Miléna. Nous ne nous connaissions pas... j'étais très complexée. Le matin même je me disais : mais que vais je faire dans cette galère !?! J'avais aussi très peur de la décevoir... Et nous nous sommes rencontrées pour la séance. Par sa gentillesse elle a su tout de suite me mettre à l'aise. La séance a été une expérience inoubliable. Je remercie infiniment Miléna pour son professionnalisme et son grand talent.
Répondre
[…] je le disais dans l’article qui m’a été inspiré par une rencontre particulière, « Chaque personne est […]
Répondre