Etre soi • Se connaître • Philokalia

Je vous raconte une histoire que j’ai lu dans un livre appelé “A wish can change your life” de Gahl Sasson & Steve Weinstein.

Un pauvre vieil homme n’avait pas mangé depuis une semaine. Chaque matin, il se levait de son lit de fortune et allait dans le village voisin pour chercher un travail à faire. Plusieurs jours de suite il rentrait les poches et le ventre vides, en mâchant une racine pour distraire son estomac.

Un matin il a finalement trouvé un travail – construire un nouvel enclos pour les animaux de la famille la plus aisée du village. 

Toute la journée il transpirait en faisant des aller-retour avec sa charrette et déposant la terre à l’arrière du magnifique manoir. Le soleil chauffait l’air et la terre tout autour de lui. A la fin de la journée, son employeur sortit de la poche de sa veste une grosse poignée de pièces et lui en tendit deux.

Au bout de sa fatigue, le pauvre vieil homme traversa le village et entra dans la boulangerie. Avec la première pièce il acheta un bout de pain. En saluant le boulanger, il coupa un petit bout de pain et traversa la place du village. Il entra dans l’échoppe du fleuriste, et avec sa seconde pièce acheta une exquise fleur de lys. Même le fleuriste, reconnaissant pour sa vente, crut que le vieil homme devait fou : “Mais tu es affamé…” lui dit-il. “Pourquoi ne gardes-tu pas ton argent pour acheter quelque chose de mieux, que tu pourrais manger demain ?”

Le pauvre vieillard coupa un autre petit bout de pain et sourit : “Je dédie la première partie de mon travail à acheter de quoi vivre.” dit-il. “La deuxième partie, je la dédie à me donner une raison pour vivre.” Le ciel homme pauvre et affamé, serra la fleur dans ces mains et l’approcha de son nez. Il inspira avec délice cette odeur et se dirigea vers sa maison rempli de la certitude que sans Plaisir il ne peut y avoir de Victoire, que sans Plaisir, il ne peut y avoir Vie.

Cette histoire m’a touchée. Bien entendu, j’ai pensé à moi et à mes propres “raisons de vivre” ! Et aussi qu’il m’arrive souvent d’oublier de manger 😉 Se connaitre, raison de vivre, photographe, entrepreneur, Paris

Avez-vous noté quels sont vos Plaisirs vers lesquels aller et avoir tous les jours une merveilleuse raison de se lever. Petit ou grand, un plaisir est quelque chose de précis, concret, immédiat.

Comme le dit si bien Frédéric Lenoir , le plaisir est indispensable à la joie qui, elle, est une brique du bonheur.

**********  🌸 ☀️ **********

Je vous souhaite un merveilleux dimanche et vous invite à prendre plaisir, une fleur, une glace, un sourire, un dessin…

Et à la fin de la journée, partagez ici, si vous voulez, vos plaisirs du dimanche. Exprimer rend vivantes les pensées, la gratitude, l’émotion.


Savez-vous ce qu’est la photogénie ?

Voulez-vous connaître ma démarche ?

 

Et pour me raconter votre histoire et comment voulez-vous vous voir en images, c’est ici ! A vite !

Leave A

Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.